mercredi 4 janvier 2012

Jeudi 5 Janvier 2012

Se rendre à l'évidence que l''un des points le plus important dans une relation est le regard posé sur l'autre...

Le sentiment spontané serait-il le garant de la sincérité du geste désintéressé ?...

Se rendre à l'évidence...
Quand il y a de part et d'autre de la douceur à partager...



7 commentaires:

  1. Chère Michèle,

    ------------------------------------

    Il est évident que le regard que l'on pose sur l'autre est important autant que celui qui se pose sur nous pour entamer une véritable relation. Et dans ce regard mutuel, chacun jette en passant son éclair et tomber amoureux, tel que je le fus lorsque le silence et moi, nous nous sonnes regardés dans les yeux.

    Agréables les photos, avec toute ma tendre sympathie, Jack le poétiste.

    RépondreSupprimer
  2. Bonne année 2012 !!!

    je souhaite que ce soit la meilleure année pour nous tous et tous les rêves ou la planification que nous avons construit, peut être réalisé dans cette année.

    (N'oubliez pas de revenir à mon blogue Ya)

    RépondreSupprimer
  3. J'aime ton blog. Les phrases choisies sont toujours très intéressantes et font réfléchir... Superbes photos aussi...

    RépondreSupprimer
  4. Bonne et heureuse année ! que tes ambitions les plus merveilleuses se réalisent dans la joie et la bonne humeur :)

    RépondreSupprimer
  5. bonjour, Michèle Tout commence par le regard dans une rencontre, puis viens la main tendue .
    la parole suit évidement ,mais les regards en disent longs ...
    comme la façon de serrer la main...
    en tout cas , moi j'en profite pour te faires des bises pour celle nouvelle année.
    caresses à Fleur et Neros ...
    belles photos , merci.

    RépondreSupprimer
  6. La deuxième photo, superbe !!!
    Ce noir bleuté... cette attitude tendue de danseuse étoile qui demande un câlin...
    cet angle de vue original...
    ce sourire...

    RépondreSupprimer
  7. Oui, comme elles sont belles et tendres tes photos Michèle ! Vraiment belles et on les aime ces animaux-là !

    Pensées brillent hochent et ...

    RépondreSupprimer